En quoi consiste le test d'obéissance ?

L'obéissance nécessite l'exercice d'une contrainte qui ne doit pas conduire à annihiler le plaisir du chien à s'exprimer auprès de son maître.

Le règlement prévoit des pénalités maximales qui peuvent aller du simple retrait partiel ou total des points de l'exercice à l'arrêt de l'épreuve.

Elle débute par une marche avec changements de rythme et de direction, l'ensemble étant entrecoupé de prises de position (assis, debout, couché).

Le comportement aux coups de feu et la sociabilité à proximité d'un groupe de personnes sont testés au cours de cette marche.
L'épreuve se poursuit par des rapports d'objet avec (haie, palissade) sauts ou non.

Elle se termine par l'envoi en avant ponctué d'une position couchée. Il faut cependant y ajouter le couché sous diversion s'il n'a pas été réalisé au début des exercices.
La qualité des exercices dépend de l'échelon du compétiteur. Sociabilité, stabilité, vivacité et précision sont les clés de la réussite.